Lire est redevenu une activité centrale, vitale même en ces temps de pandémie. La lecture permet de s’informer, de se nourrir, de tuer le temps, de le remonter, de voyager, de s’évader aussi, de réfléchir, de rêver, de se projeter dans l’avenir. A défaut d’expériences directes, lire nous est d’un secours inestimable: le monde, grâce à la lecture, demeure à notre portée, même lorsque nous sommes assignés à résidence.

Reste que la lecture, qui ouvre tant de portes, a besoin elle-même de certaines conditions pour advenir. Il faut d’une part qu’elle soit disponible, sous forme d’articles, de livres, d’écrans. D’autre part qu’une bonne paire d’yeux permette de s’y plonger. Et dans un cas comme dans l’autre, nous ne sommes pas tous égaux…