De prime abord, c’est cocasse. Netflix, l’entreprise qui s’adresse à toutes les patates de canapé du monde, s’intéresse à l’activité physique de ses utilisateurs. On a appris récemment que le numéro un de la vidéo en ligne a demandé à certains de ses clients sur Android l’accès à leurs données de mouvement et autres informations corporelles.

C’est une question d’optimisation de la réception des séries et films sur appareils mobiles. La compagnie tente d’améliorer le flux de ses images, de rendre la gestion du cache la plus efficace possible, au bénéfice de ses fidèles qui consomment de la fiction en déplacement – et même si le site propose aussi le téléchargement.