Elle est des Pays-Bas, lui de Belgique flamande. Ils devraient échanger dans une même langue, pourtant, leurs néerlandais diffèrent manifestement beaucoup. «Nous partageons le même dictionnaire, mais nous ne nous comprenons pas, c’est vrai», concède l’acteur Tom Waes. Dans le polar mafieux Undercover, il incarne Bob, le flic flamand. Anna Drijver interprète Kim, la policière hollandaise: «Les Flamands ont souvent des sous-entendus à eux, des manières de s’exprimer qui reposent sur l’implicite. Je me sentais parfois comme un éléphant dans un magasin de porcelaine…»

Exactement ce que leurs personnages ne doivent pas faire. Leur défi réside dans la subtilité et la crédibilité. Bob et Kim sont choisis pour infiltrer un réseau de producteurs et de trafiquants d’ecstasy. Puisqu’on ne peut pas approcher le grand patron, mafieux typique, dans sa luxueuse résidence clôturée et sous caméras, on va le chercher là où il pourrait se montrer plus faible: le camping. Non loin de la ville où il vit, le boss a sa maison en dur sur le terrain de détente, au bord d’un lac, dans une ambiance on ne peut plus Club Med au Plat Pays.