Dépits de papa

Dans cette chronique, c’est vrai, on se moque de nos enfants. Mais c’est parce qu’on les aime comme personne, ces petits adultes en devenir