Après le confinement, c’est avec appréhension que s’est ouverte, mi-juillet, la saison des résultats intermédiaires. La plupart des entreprises cotées en bourse suisse ayant désormais publié, c’est le soulagement qui domine.

Les entreprises se sont tirées de cette période très compliquée nettement mieux que ne le pensaient tant leurs dirigeants que les investisseurs. Pour faire court, comme attendu, les chiffres d’affaires ont été fortement affectés par le confinement de la mi-mars à juin. Les reculs de chiffres d’affaires du second trimestre s’étagent le plus souvent entre 10% et 30%. Les entreprises notent un rebond en juin se poursuivant en juillet. La bonne surprise vient de la profitabilité: elle a tenu bien mieux que ce que l’on pouvait imaginer.