Pascal Koenig a été contaminé par le virus de l’entrepreneuriat bien avant que la création de start-up ne devienne un phénomène de société en Suisse. Ayant flairé le potentiel des bracelets connectés, il fonde en 2008 une première société, Limmex, qui commercialise une montre d’urgence. Six ans plus tard, il se lance dans l’aventure Ava avec l’ambition de développer un bracelet pour aider les femmes à détecter leurs jours de fertilité. C’est la naissance d’Ava, qui connaît la consécration en 2017 en étant une première fois désignée meilleure start-up suisse.

En janvier prochain, Pascal Koenig transmettra les rênes de la société à Lea von Bidder, cofondatrice et directrice du marketing. Il siégera au conseil d’administration de la jeune pousse.