Des masques et des tests pour tout le monde! Alors que l’épidémie de Covid-19 repart fortement à la hausse en France, avec environ 7000 nouvelles contaminations par jour (et 32 morts en hôpital ces dernières 48 heures), le sommet de l’Etat se retrouve interpellé sur les deux sujets qui ont fait couler beaucoup d’encre durant le confinement.

Côté masque, la question porte sur la généralisation ou pas sur l’ensemble du territoire de l’obligation de le porter, imposée depuis vendredi à Paris, après Toulouse, Nice et Marseille…, et sur son éventuelle gratuité. Côté tests, le débat porte sur la promesse faite par le premier ministre, Jean Castex, de passer dans les prochains jours de 800 000 tests hebdomadaires (remboursés, dans leur très grande majorité, par la Sécurité sociale) à 1 million. Deux défis sanitaires qu’Emmanuel Macron a abordés vendredi soir lors de sa première intervention médiatique de la rentrée, devant l’Association de la presse présidentielle française. Sur fond de signal d’alarme dans l’Hexagone, avec 21 départements classés «rouge», en raison de la circulation rapide du virus, et 61 foyers infectieux dans la seule Région Ile-de-France, autour de Paris.