A Istanbul, dans ce qui était la basilique Sainte-Sophie, les tapis de prière viennent d’arriver, en prévision de la reconversion de l’édifice byzantin en mosquée, vendredi prochain. En Libye, ce sont les combattants et le matériel qui continuent d’arriver, provenant de Gaziantep, dans le sud de la Turquie, à destination de la capitale libyenne, en vue d’assurer l’approvisionnement et les rotations des troupes pro-turques. Même dans le Caucase, qui connaît un brusque regain de tension entre les frères ennemis d’Azerbaïdjan et d’Arménie, Ankara est aux premières loges, assurant le soutien à Bakou et multipliant les contrats d’armement, en matière notamment de drones de combat. Que ce soit idéologiquement ou militairement, la Turquie de Recep Tayyip Erdogan n’en finit plus d’affirmer un peu partout sa présence.

Lire aussi: Sainte-Sophie se reconvertit en mosquée