Il semble que la destinée de Paul Pogba soit de faire parler de lui et de susciter le débat, ce qui est un moindre mal selon Oscar Wilde et un distrayant moyen de s’occuper, alors que le monde du football vient de passer un septième week-end sans match. Le Français, record du plus gros transfert en Premier League (105 millions d’euros en 2016), n’a jamais réellement produit sur la durée à Manchester United les performances qui firent de lui un quadruple champion d’Italie avec la Juventus et l’un des piliers du titre mondial des Bleus en 2018.

Lire aussi: Paul Pogba, échec critique, succès commercial