Les Etats-Unis menacent de ne plus apporter leur contribution financière à l’Agence mondiale antidopage (AMA) et de faire voter l’approbation du Rodchenkov Anti-Doping Act par le Sénat américain, ce qui leur permettrait des poursuites pénales, indépendamment du Code mondial antidopage et d’autres législations nationales. Ils expriment ainsi une défiance à l’égard de l’antidopage et de l’AMA, qu’ils justifient par l’ampleur du scandale de dopage en Russie, en particulier pendant les Jeux olympiques de Sotchi en 2014, et l’intention de mieux protéger le sport du dopage. Le risque est grand pour que cette posture ait l’effet inverse, mais ce n’est probablement pas l’enjeu principal.

Lire aussi: Il n’y aura pas d’«open bar» du dopage pendant la pandémie