Jeudi dernier, des tiers ont signalé la présence d'un corps dans le lac Léman, au large de Cully, indiquent lundi soir les polices cantonales valaisanne et vaudoise dans un communiqué commun. La police a alors acheminé le corps de l'enfant au Centre universitaire romand de médecine légale à Lausanne à des fins d'identification.

Lire aussi:  Chamoson frappé à nouveau par la lave torrentielle

Orage et grêle

Les analyses ADN ont permis lundi d'identifier le corps comme étant celui de l'enfant disparu le 11 août 2019 à Chamoson. Ce jour-là, un véhicule avec deux personnes à son bord avait été emporté lors d'une lave torrentielle.

Lire également:  Deux personnes sont portées disparues à Chamoson après un orage violent

Les importantes recherches entreprises jusqu'ici n'avaient pas abouti. La deuxième personne disparue dans le drame n'a toujours pas été retrouvée. Le 11 août 2019, un violent orage de grêle a provoqué le débordement de la Losentse en crue. Une lave torrentielle avec un débit de près de 550 mètres cubes par seconde (le débit standard du Rhône et de 320m3/s) avait déferlé et emporté deux voitures.

L'un des véhicules était vide et a été retrouvé peu après. L'autre voiture, occupée par un Genevois de 37 ans domicilié en Valais et une fillette française de 6 ans, avait été repêchée dans le Rhône le 13 octobre dernier, sans les corps.

Après le drame, Chamoson a investi dix millions de francs dans d'imposants travaux de sécurisation. (Re)construction de seuils, digues, murs, prises d'eau, renforcement de piliers de ponts ou encore enrochements: une soixantaine d'emplacements ont été concernés.