Le Conseil fédéral intervient dans le conflit qui oppose les psychologues aux psychiatres. Les premiers ne seront plus obligés d’être employés par les seconds s’ils veulent facturer une prestation à la charge de l’assurance de base. Ils pourront exercer à titre indépendant sur prescription médicale, propose le Conseil fédéral, qui lance une procédure de consultation à ce sujet.

Dans la bouche des psychologues travaillant sous délégation des psychiatres, les mots sont parfois très forts. «Ce modèle confine à la prostitution, et le psychiatre est notre proxénète», témoignent-ils sous le couvert de l’anonymat. En mars dernier, la Fédération suisse des psychologues (FSP), qui compte quelque 8000 membres, est donc montée aux barricades. Elle a déposé une pétition munie de 95 000 signatures pour demander que le Conseil fédéral supprime ce modèle de délégation.