Son témoignage relatant des cas de maltraitances à l’EMS Les Sources de Saxon a fait grand bruit en Valais, engendrant notamment une dénonciation pénale contre l’établissement. Depuis son passage, dimanche, dans l’émission Mise au point de la RTS, le quotidien de Robson Roduit, l’infirmier lanceur d’alerte, a été bouleversé. Il se dit victime de violences psychologiques et physiques.

Lire également: Dénonciation pénale contre un EMS de Saxon

Ce vendredi sur Rhône FM, il explique que depuis son apparition à la télévision, les insultes fusent sur les réseaux sociaux, via un compte anonyme. Il précise également recevoir, par téléphone, des menaces, elles aussi anonymes, qui le visent lui et sa famille. «On me menace notamment de mort moi, mais aussi mon épouse et ma fille», souligne-t-il.

Une plaie au visage

Cette violence aurait franchi un cap ce jeudi, en fin de matinée. Robson Roduit affirme avoir été agressé devant chez lui, alors qu’il sortait les poubelles. C’est à ce moment qu’un homme serait apparu dans son dos et l’aurait poussé «très violemment». «Ma tête a frappé le molok [conteneur à déchets, ndlr]. Je me suis retrouvé au sol, le visage ouvert», détaille-t-il, photo à l’appui. «On a commencé à m’insulter, me traitant de traître et m’enjoignant de rentrer dans mon pays ou de m’ôter la vie», continue-t-il, précisant ne pas avoir pu identifier la personne en question.

Son avocat, maître Stéphane Riand, a annoncé à Rhône FM qu’une plainte pénale a été déposée dans la foulée pour «atteinte à l’honneur» et «lésions corporelles simples».

S’il avoue s’être demandé s’il avait bien fait de parler, Robson Roduit ne regrette en rien ses actes. «Je suis fier d’avoir témoigné, car j’ai également reçu de nombreux messages positifs. Mon but était de dénoncer de la maltraitance, qui est réelle et qui est inadmissible aujourd’hui.»